Historique : 24ème Saint Victor

15 Juillet 2012

La jolie tradition de la Saint-Victor

Effet positif de la Baptiste sur la santé ?

Peut-être... Toujours est il qu’il y a près de 100 Capellôs qui ont passé le cap des 75 ans !

Belle tradition que celle de la fête de Saint Victor instaurée par le Comité du Moulin Soete. En effet, depuis 1989, le comité offre aux habitants du hameau de 75 ans et plus une bouteille de bière Baptiste et un pain gâteau.

À l’initiative de cette aventure, le président du Comité, André De Campenaere : « Il y a 23 ans, il y avait 36 habitants qui avaient atteint les trois quarts de siècle. Aujourd’hui, nous avons distribué 89 pains et Baptiste, sans compter la petite dizaine de personnes qui résident dans un home. Nous avons quasi triplé le nombre. Est ce l’effet de la Baptiste ? »

Rude tournée...

L’équipe s’est donc réunie à 9 heures sous les ailes du Moulin, pour commencer sa tournée. Durant toute l’avant midi, deux voitures ont sillonné le hameau à la rencontre de la population.

Aucune indication n’a été fournie sur le nombre d’apéritifs absorbés...

Pourquoi donc honorer saint Victor, fêté le 21 juillet ?

« Il est le patron des meuniers. Son histoire : vers la fin du IIIe siècle, il était officier romain à Marseille. Il fut soumis à plusieurs supplices parce qu’il refusait d’abjurer sa foi. Emprisonné, il convertit même à la foi chrétienne ses geôliers Alexandre, Félicien et Longin. Il fut condamné à être broyé entre deux meules. Grande merveille : les meules se brisèrent. Il fut décapité ! »

 

La journée n’était pas terminée pour nos valeureux meuniers, puisqu’ils ont participé au cortège des Marmousets. Char du moulin, géant Baptiste et triporteur « marchand de crème glacée » ont connu le succès ; surtout le triporteur, qui a distribué 900 crèmes et des kilos de caramels. (Les photos sont à découvrir à la page suivante)

 

Les 7,8 et 9 septembre, le Comité fêtera la 25e édition de la fête des Moissons. Un beau programme en perspective, avec la présentation de la nouvelle Baptiste.

« Le folklore local est important »

Jules Vansteenkiste (82 ans) et Julienne Decherf habitent dans la Grandrue. Leur maison a donc reçu la visite des joyeux drilles : « J’aime vraiment les actions du Comité, précise Jules. Il est important de garder le folklore local ».

Originaire de Wervicq, Jules apprécie encore beaucoup Ten Brielen : « C’est sûr, le hameau a beaucoup changé ces dernières années. Avant, je connaissais tous les voisins. Aujourd’hui, l’un ou l’autre de ma génération, c’est tout. Les autres, surtout les Français, ils ne cherchent pas à s’intégrer. » Il y a aussi l’absence de magasins : « Pour moi, ce n’est pas un problème, parce que je fais encore 30 000 kilomètres par an avec ma voiture. Il m’arrive de faire des courses pour une voisine ».

« Déménager ? Pourquoi, on y est bien ! »

Nelly Bocquet (84 ans) n’a jamais quitté Ten Brielen : « On y est bien. Pourquoi déménager ? En plus, j’ai la chance d’avoir ma fille qui habite de l’autre côté de la rue. » Et l’absence de magasin ? « Ce serait bien qu’un boulanger s’installe, mais est ce viable ? La population s’est habituée : à titre personnel, je fais mon pain moi même. Quant aux nouveaux arrivants, qui ne nous disent même pas bonjour, est ce qu’ils iraient faire leurs courses dans le quartier ? » Toutefois, il reste le ciment des Capellos, le Moulin Soete : « Je participe aux fêtes et je suis membre du club de cartes. Pas de quoi s’ennuyer... »

Texte de Marie-France Philippo Extrait du Courrier.

La Vie au Moulin

* Octobre 2018 - Avril 2019

Trêve hivernale

Le Moulin aura le droit à des soins particuliers afin d'être comme neuf pour la réouverture

* 5 Avril 2019

Classes du patrimoine

* 28 Avril 2019

Réouverture du Moulin afin de coïncider avec la journée des Moulins de Flandres

* 14 Juillet 2019

Journée des Familles

* 7 - 8 Septembre 2019

Journées du Patrimoine

(en simultané avec la Fête Des Moissons)